La réalisation d’un DPE est une opération visant à déterminer ou évaluer les consommations d’énergie d’une maison. Par des calculs, on saura à quelle classe énergétique appartient la maison sur l’étiquette énergétique contenue dans le DPE. Ces calculs sont très importants, surtout quand on achète un nouveau bien. En plus de toutes les normes obligatoires, le DPE nous assure du bon état énergétique d’un logement. Dans ce cas, comment est calculé le DEP ?

Le DPE - Diagnostic de performance énergétique

DPE, qu’est-ce c’est ?

Le sigle DPE signifie Diagnostic de Performance Énergétique. Il s’agit d’un document contenant des informations sur la performance énergétique d’un bâtiment ou d’un habitat. Ce diagnostic est établi en se basant sur la consommation du bâtiment en énergie. On considère également l’impact qui en découle en termes d’émission de gaz à effet serre. Dans le classement du DPE, il y a plusieurs grades, on parle des étiquettes du DPE. Ainsi, les bâtiments sont classés du plus économique (classe A) au plus gourmand en énergie (Classe G).

DPE, obligatoire ?

Avant tout, il est important de noter que seule la France métropolitaine est soumise à la réalisation obligatoire d’un DPE. Dans deux territoires d’outre-mer, on exige de faire un DPE adapté à leur spécificité. Il s’agit de la Guadeloupe et de la Martinique.

La réalisation d’un Diagnostic de Performance Énergétique est exigée :

  • lorsqu’on veut vendre ou mettre en location une maison ou tout autre bien immobilier ;
  • lorsque ce logement a une superficie de plus de 50 m².

On exige que le DPE soit effectué pour tous les logements d’habitation, à l’exception des logements qui sont destinés à être occupés pendant une période de moins de 4 mois/an.

Aussi, depuis 2011, toute annonce immobilière doit être accompagnée d’un DPE afin d’informer les futurs acheteurs avant de faire la visite.  Quel est le prix du DPE ? Cela dépend de nombreux facteurs, comme les tarifs appliqués par le professionnel, le type et la taille du logement, etc.

À quel moment effectuer un DPE ?

Avant de déposer une annonce immobilière, que ce soit pour la vente ou la mise en location d’un logement vide ou meublé, il faut avoir, au préalable, effectué le DPE. Cela permettra au futur acquéreur d’être au courant de l’état énergétique du bien qu’il s’apprête à acheter. La validation et la diffusion de l’annonce immobilière dépend de la note du DPE.

Par ailleurs, conformément à la réforme du 1er Juillet 2021, il n’est pas obligatoire de refaire un DPE pour une vente ou une location, si la date de validité du diagnostic précédent n’a pas encore expiré.

DPE, méthode de calcul

Depuis le 1er Juillet 2021, l’ADEME a mis au point une nouvelle méthode pour le calcul du DPE. C’est la méthode 3CL.  Elle est basée sur des règles strictes et permet de classer un bâtiment suivant des étiquettes énergétiques. Quelles sont les étiquettes du DPE ? On se sert de deux types d’étiquettes : l’étiquette énergie et l’étiquette climat.

L’étiquette énergie renseigne sur la consommation énergétique primaire du logement pendant que l’étiquette climat permet de savoir quelle est la quantité de gaz à effet de serre (GRS) produite par le logement. Sur chaque étiquette, il y a cinq classes énergétiques : A, B, C, D, E, F et G, ordonnées de la plus économique à la plus énergivore.

Ainsi, selon l’étiquette énergie, les logements les plus économiques sont ceux des classes énergétiques A, B, C avec une consommation énergétique inférieur à 50 kWhEP/ m²an pour la classe A. Pour les classes B et C la consommation énergétique du logement est respectivement comprise entre 51 et 90 kWhEP/ m²an et 91 et 150 kWhEP/ m²an. Les logements les plus consommateurs d’énergie commencent à partir de la classe D (151 à 230 kWhEP/ m²an). Les plus gourmands étant bien-sûr classés G avec une consommation énergétique supérieure à 450 kWhEP/ m².an.

Sur l’étiquette climat, les logements à faible émission de GES sont ceux de la classe A avec une émission inférieure ou égale à 5 Kg(epCO2)/m².an . Le seuil est fixé à 6 Kg(epCO2)/m².an ; on entre déjà dans la classe climat B (6 à 10  Kg(epCO2)/m².an).  Les plus gros émetteurs de gaz à effet de serre sont les logements classés G avec une émission supérieure à 80 Kg(epCO2)/m².an .

DPE, les données utilisées par le diagnostiqueur pour faire le calcul

Il est strictement interdit de se servir des données d’un DPE antérieur pour la réalisation d’un nouveau. Le diagnostiqueur doit collecter lui-même ses données par un contrôle visuel en se rendant sur le site ou par photo. Quelles sont les données à considérer ? Il s’agit entre autre:

  • de la surface habitable réelle du logement ;
  • des ponts thermiques du logement : on considère uniquement les ponts thermiques entre parois lourdes ;
  • de la nature de l’isolation utilisée ;
  • de système de ventilation : on s’intéressera précisément aux déperditions thermiques ;
  • du calcul de la consommation en chauffage du logement.

Une fois que vous aurez toutes ces informations sur loe logement, vous saurez ainsi comment améliorer son DPE.

En savoir plus :